Déc. 07 12

Version imprimable Errances... en Bretagne réunion comité de suivi du PER Sud-Lorient

errances.info, un sémaphore du Peuple des Dunes



Peuple des dunes Extraction de sable

Par Alain, mardi 11 décembre 2007 à 10:08 :: Environnement :: #995


Volonté de plus de communication. Et donc d’apaisement. C’est ce qui ressort des propos du préfet qui présidait le comité de suivi du PER Sud-Lorient, prévu au printemps et réuni seulement hier à Erdeven. Il en ressort aussi que, malgré l’opposition unanime des élus, ce permis de recherche a de bonnes chances de se voir prolonger de deux ans par le ministère, comme le demandent les cimentiers Lafarge et Italcimenti.
La réunion du comité s’est ouverte sur un point d’avancement des études menées par les cimentiers dans le cadre du permis de recherche. D’après leurs experts, peu de métaux et explosifs auraient été détectés sur le périmètre de recherche, et si de nombreuses espèces halieutiques ont été relevées, des comparaisons de densité doivent encore être menées pour vérifier si la zone a une fonction de frayère ou de nurserie. Une étude doit aussi être menée sur l’interaction entre plancton et sédiments.
Les experts n’ont pas convaincu
François Guillocheau, universitaire à Rennes, a présenté une étude géologique de la « paléovallée d’Etel » enfouie à la suite de la montée des eaux. Sa conclusion est que les sédiments marins fossiles visés par les cimentiers sont aujourd’hui des « reliques » que les courants ne remuent plus : ils ne sont « pas connectés » avec le sable composant la plage et la dune. Ces experts n’ont pourtant pas convaincu les élus et associatifs

Nous avons des craintes sérieuses, manifestées par tous ceux qui connaissent cet endroit d’une manière différente des scientifiques
expliquait Geneviève Marchand (Saint-Pierre Quiberon).

Amenez-nous une carotte de vos carottages et on verra si c’est ou non le même sable que sur nos plages
continuait Léon Nabat (Erdeven).

Le secteur dunaire est un site reconnu par l’Europe ; il y a une incohérence entre ce qu’on a fait pour le protéger et ce projet qui peut le détruire
ajoutait Alain Bonnec (Erdeven), qui soulevait aussi l’aspect social du projet.
Un permis minier pas un referendum Pour le préfet, la prolongation du permis de recherche doit justement permettre de répondre à ces questions et de mieux informer la population.

Mais ces réponses seront-elles suffisantes pour faire revenir la population sur son opposition ?
interrogeait Michel Corda (Locoal-Mendon).

C’est un permis minier, pas un referendum
répliquait le préfet en distinguant cette prolongation d’une éventuelle autorisation d’exploiter, qui ne pourrait être accordée par le gouvernement que dans un second temps, après étude d’impact et enquête publique. La contre-expertise souhaitée par Cap L’Orient ne pourrait intervenir que dans ce cadre. Et dans sa volonté de communiquer, le préfet a indiqué qu’un site internet questions-réponses serait ouvert. Il a aussi souhaité, si le permis de recherche est prolongé, une nouvelle réunion de ce comité de suivi, si possible en fin de deuxième trimestre 2008.

Ce qu’il ressort de cette réunion ?
Pas grand-chose », pour André Berthou, du Peuple des Dunes : « Ça ne fait aucun doute, le principe de précaution doit s’appliquer, c’est pourquoi, peu importe le résultat des études, il faut s’attendre à de plus en plus de manifestations de la population

Billet sur le même sujet sur le blog du Peuple des Dunes

Mots-clés :

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres