Déc. 06 31

Version imprimable Grande Bretagne, impact des extractions de sable sur la côte

Trois documents ont été identifiés sur internet par un ami anglais :

 

1. "The night Hallsands was lost to the sea"
(La nuit où Hallsands périt en mer)


Le 26 janvier 1917, un village côtier du Devon (juste à l’est de la Cornouaille anglaise) fut emporté par la mer, une nuit de tempête et de forte marée : 29 maisons ont disparu, une seule a subsisté ! Le village était situé derrière un cordon de galets. En 1897, une extraction de sable avait commencé dans la baie pour construire des docks à Plymouth : en 20 ans, 660 OOO tonnes avaient été extraites, malgré l’opposition de plusieurs villages de pêcheurs qui voyaient leurs plages de galets emportées sans relâche… On leur disait que le sable extrait serait remplacé par des apports naturels, mais on sait maintenant que le sable du fond des mers a été déposé il y a des milliers d’années au cours des périodes glaciaires, et n’est pas remplacé…


2. Retranscription d’une émission de radio, "face the facts"
(face aux réalités)


à Montrose, entre Aberdeen et Dundee, donc en Est Ecosse. Montrose est un port dans une baie, qui à partir de 1970 a dû augmenter ses capacités d’accueil de gros navires, et qui pour cette raison a dû draguer ses accès en extrayant de 40 000 à 90 000 tonnes par an …En plus, au lieu de servir à recharger les plages, le sable est envoyé à Aberdeen pour recharger les plages à cet endroit !
Or la plage, qui engraissait jusqu’en 1970, a reculé depuis de 40 mètres. L’un des plus vieux terrains de golf d’Ecosse, et donc du monde, a vu partir à l’eau une bonne partie de son parcours, à partir du 5 ème trou, et doit sans cesse reculer ses limites… Les autorités portuaires assurent que ce recul de la côte est dû aux conditions météorologiques dominantes en ce moment "the only movement of material really is because of the weather conditions prevailing at the time".

Andrew COOPER, professeur d’études côtières "coastal studies" à l’Université d’Ulster, dit :
"la forme de n’importe quel estuaire ou système de plages… est fonction du volume de sable qui se trouve là et de la dynamique qui l’affecte à n’importe quel moment. Et si vous touchez à l’un de ces éléments vous êtes conduits à voir une réponse dans la forme du rivage"

Est interviewé aussi un certain Tony DOBBS, leader de "GOWER SOS campaign", qui s’est battu contre l’extraction de sable au sud du Pays de Galles depuis 10 ans.


3. "Our disappearing coast line", by Pat Gowen :
(Notre trait de côte disparaît)


Document de 17 pages analysant les différents impacts de l’extraction de sable sur le trait de côte, la vie marine, etc …Je traduis certains passages :

n°11 , intitulé "the losses account" (le montant des pertes)
Une augmentation dramatique du taux de l’érosion côtière est survenue vers 1982 après la rapide augmentation de l’extraction de sable en mer. Auparavant,le sable décapé du rivage de a mer du Nord par les tempêtes venant du nord en hiver était re-déposé en été. En 1982, cela s’est arrêté. Le rivage et les plages qui avaient été stables pendant des siècles ont commencé à donner des signes de recul important….
Il faut savoir que ce sont les bancs de sable en mer qui, dans les pires conditions météorologiques, stimulent le bris des vagues avant d’arriver à la côte, réduisant ainsi la hauteur des vagues qui arrivent à la côte. La capacité d’érosion des vagues est proportionnelle au carré de sa hauteur de crête, de telle sorte que si la hauteur des vagues est doublée parce que l’atténuation est réduite, la capacité d’érosion de ces vagues est multipliée par 4.
Vers 1984, il fut mis en évidence qu’il y avait une forte corrélation entre un taux d’érosion beaucoup plus élevé et rapide et les niveaux et surfaces de l’extraction de sédiments. Un graphique montre cette corrélation pour la zone de Winterton on Sea jusqu’à Hemsby ( nord est de Norfolk ) entre 1972 et 1997…
Une diminution majeure des stocks de crevettes, poissons, coquillages et crustacés peut être mise en relation également avec les périodes,les localisations et les niveaux d’extraction. Les prises de crevettes et de harengs ont été réduites à présent à moins d’un dixième du niveau d’il y a 12 ans.

n° 15 : la menace sur la vie marine
L’auteur a vérifié lui-même l’extermination de la vie marine en analysant le contenu d’un seau prélevé dans un tas de sable d’extraction sur le quai de Great Yarmouth. Il a trouvé : "28 embryons de soles, carrelets, limandes et turbots, 8 anguilles de sable, 18 étoiles de mer, 10 crevettes, 18 crabes de plusieurs sortes, 1 langouste, plus plusieurs moules, coques, couteaux, et diverses espèces de plantes marines. Si un pêcheur avait débarqué tout cela, il aurait reçu une grosse amende et se serait vu confisquer son matériel de pêche".

Voir aussi le n°4, à la fin
Extraire du sable du fond de la mer "équivaut à enlever la terre de son jardin, tuant ainsi l’écosystème complexe et ôtant la probabilité de sa regénération pour plusieurs années".

Mots-clés :

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres