Fév. 08 27

Version imprimable Ici Radio Kerhostin "Les grains de sable se multiplient contre Lafarge"

Il est question du Pacte du Peuple des dunes


Sur son blog "ici Radio Kerhostin", Pierre reprend l'article de Ouest-France du 25 février, "Sable, le pacte du Peuple des dunes",  sur la dernière réunion du collectif organisée à l'intention des candidats aux élections municipales et cantonales.

mardi 26 février 2008
Les grains de sable se multiplient contre Lafarge
Ouest-France du 25/02/2008
"Entrée en campagne réussie. Une centaine de personnes, dont de nombreux candidats aux élections municipales et cantonales, ont répondu à l'invitation du Peuple des dunes, vendredi soir à Gâvres."
"Sable : le pacte du Peuple des dunes"
Le projet d'extraction de sable entre Gâvres et Quiberon mobilise. De nombreux candidats aux élections ont répondu à l'invitation du Peuple des dunes. Le Peuple des dunes est un collectif qui rassemble près de 140 associations. Il se bat bec et ongles, depuis début 2007, contre le projet de deux groupes cimentiers, Lafarge et Italcementi, d'extraire 600 000 tonnes de sable, par an, entre Gâvres et Quiberon. Selon le Peuple des dunes, ce projet porterait atteinte à la vie sous-marine et dégraisserait les plages de leur fin manteau.«C'est un combat politique », ont martelé les divers porte-parole du collectif. Jean Grésy, Jean-Pierre Le Visage, André Berthou... Et Yves Lebahy, professeur agrégé de géographie à l'Université de Bretagne Sud. Pour qui, les communications élaborées par les cimentiers eux-mêmes ne sont que de «la manipulation».Yves Le Bahy est direct : «Les échelles des hauteurs sur les cartes, les affirmations disant que la houle n'agit pas en dessous de 15 m de profondeur, etc., etc., les résultats de leurs études sont tellement grossiers qu'on peut mettre fortement en doute leur crédibilité scientifique.» Les candidats qui étaient présents, mais aussi ceux retenus par leurs réunions publiques, sont plutôt aux côtés du collectif. Impossible ici de citer toutes les interventions. Joseph Le Floch, par exemple, candidat à la mairie de Plouhinec, a demandé si l'extension programmée de Natura 2000 en mer pouvait stopper le projet. Non, lui a-t-il été répondu. Principe de précaution, moratoireAutre intervention : Anne-Marie Boudou, engagée dans les cantonales à Belz, estime qu'on devrait appliquer aux extractions de sable le préjudice écologique appliqué dans le procès de la marée noire de l'Erika. Quant à Alain Guichard, candidat aux municipales à Lanester, concerné par l'activité sablière, il réclame l'application du principe de précaution et un moratoire.Heureux de ces prises de position, le Peuple des dunes a proposé un pacte aux candidats. En le signant, chacun s'engage à «rappeler, tout au long de sa campagne, dans ses discours et déclarations, sa volonté de s'opposer au projet d'extraction de sable» et, une fois élu, de «soutenir tout projet de loi visant à s'opposer au pillage des ressources naturelles» et d'«entreprendre toute action susceptible de procurer aux populations morbihannaises un environnement durable».Bon nombre de candidats ont signé le pacte dès vendredi soir. Les autres ont jusqu'au 9 mars pour le faire, s'ils le souhaitent. Le Peuple des dunes en publiera la liste. Charles JOSSE.Ouest-France

Publié par Ici Radio Kerhostin
http://iciradiokerhostin.blogspot.com/


Mots-clés :

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres