Mai 07 22

Version imprimable Lafarge au Rohu à Lanester, le Peuple des dunes réagit

Communiqué du collectif




Réaction du Peuple des dunes à la décision du maire de Lanester d’accorder un permis de construire au cimentier Lafarge
:
 
Suite à l’arrêté pris par madame Thérèse Thiery, maire de Lanester, le 11 mai dernier, accordant un permis de construire de plusieurs bâtiments, au port du Rohu, au bénéfice de la société SRD du groupe Lafarge, le peuple des dunes, collectif regroupant plus de 50 associations de défense et de protection de l’environnement, a réagi rapidement.

Reçu samedi 19 mai à la mairie de Lanester, André Berthou, président de l’association de sauvegarde et de protection du littoral de la presqu’île de Gâvres est venu exprimer la totale désapprobation et opposition du collectif à la réalisation de ce permis.

La maire de Lanester a tenu à rappeler qu’elle avait été contrainte par la juridiction administrative à délivrer ce permis, en dépit du fait qu’il était lié au projet d’extraction de 600 000 tonnes de sable par an entre Groix et Quiberon, dans la baie d’Etel.

Les deux projets sont étroitement liés, a confirmé André Berthou, qui a conclu en annonçant qu’une action collective allait être mise en œuvre en vue de voir annuler cet arrêté municipal : «Il ne peut y avoir, sinon, aucune politique cohérente de développement durable dans notre région.»

Convoqué en urgence, le comité de pilotage du collectif, le peuple des dunes, se prononçait pour une convocation d’une assemblée générale des associations membres du collectif le samedi 23 juin prochain. Son porte parole, Alain Bonnec, maire adjoint d’Erdeven, précisa qu’il s’agissait d’élaborer les ripostes et recours qui seront mis en œuvre. Le groupe Lafarge, en effet, a déjà affiché sur place l’autorisation obtenue, preuve de son souci de réaliser rapidement les constructions susceptibles de recevoir le produit des extractions de sable en mer.

Etait soulignée également l’évidente contradiction, dans le discours du groupe Lafarge, qui affirme d’une part que, tant que les recherches faites en mer n’auront pas abouti à l’absence de danger pour l’environnement, il ne formulera aucune demande d’exploitation, par respect, dit-il du développement durable, alors que d’autre part il investit déjà dans la construction de bâtiments propres à recevoir le produit de ces extractions.

Cette anticipation et cette assurance du groupe Lafarge, d’obtenir les autorisations qu’il n’a pas encore sollicitées en dit long sur son influence et son pouvoir de persuasion auprès des pouvoirs publics. Elles en disent long également sur son mépris à l’égard de l’opinion publique qui a clairement manifesté, le 25 mars dernier, avec plus de 12 000 manifestants sur la plage d’Erdeven, contre toute forme d’extraction de sable dans la baie d’Etel. D’autres manifestations, plus importantes encore, sont donc à prévoir, pour que le peuple des dunes soit enfin entendu.

«Le peuple des dunes sera présent au Grenelle de l’environnement.» a conclu enfin Alain Bonnec, réagissant aux dernières déclarations d’Alain Juppé, ministre de l’écologie, du développement et l’aménagement durables, «car nous sommes conscients d’être un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics sur la question de l’extraction de sable en mer».

* Si vous avez un site ou un blog pous pouvez facilement soutenir le collectif avec la bannière "Un grain de sable pour Lafarge"


Mots-clés : , ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres