Oct. 07 30

Version imprimable Le Télégramme, Erdeven "le conseil souhaite l’arrêt du projet"

Extrait article du 29/10/2007

Revue de presse
Le Conseil Municipal d'Erdeven vote contre le PER Lorient de Lafarge et Italcementi.

Le Télégramme

Extractions de sable : le conseil souhaite l’arrêt du projet

Non au prolongement pour deux ans du permis de recherche accordé aux cimentiers Lafarge et Italcimenti en vue d’extractions de sable marin devant les plages de Kerhillio et Kerouriec : vendredi soir, le conseil municipal a très majoritairement maintenu son opposition à ce projet en répondant à la demande d’avis formée par le préfet.
Présentant cette demande, le maire, Léon Nabat, réaffirmait son inquiétude quant aux risques que ces extractions feraient courir au trait de côte et aux plages qui sont le principal atout économique de la commune : «Il faut faire jouer le principe de précaution». Néanmoins, il se déclarait «assez favorable» à la prolongation du permis de recherche «pour permettre d’aller au bout des études», notant qu’à leur terme restait toujours la décision d’autoriser ou non ces extractions.

«Etre cohérents»
«Il faut être cohérents par rapport à notre délibération du 22 juin (1)», s’étonnait Alain Bonnec, adjoint à l’environnement et porte-parole du collectif associatif d’opposants, Le Peuple des Dunes. «Pour le premier permis de recherche, on ne nous a pas demandé notre avis ; là, c’est en raison de la mobilisation contre que le préfet nous demande notre avis». Et de préciser que ce prolongement de recherche visait à réaliser une étude magnétométrique sur les 16 km du périmètre concerné, à la demande de la préfecture maritime. Cette étude s’avère une nécessité compte tenu des très importantes quantités d’explosifs - dont beaucoup non explosés - gisant en fond de mer, liés au champ de tir de Gâvres. Le débat s’est ensuite poursuivi sur les études elles-mêmes (lire ci-dessous). Alain Bonnec reprenait en évoquant les avis des autres élus du littoral unanimement hostiles à ces extractions, de même que ceux des pêcheurs et du comité local des pêches, des ostréiculteurs de la ria au vu de risques pour le plancton, etc.

«Aucune valeur ajoutée»
«Et on n’a aucune valeur ajoutée par ce projet : pas de création d’emploi ni rien...», ajoutait le maire, Léon Nabat, qui, au vote, a néanmoins maintenu sa position en faveur de la poursuite des études pour deux ans, alors que tous ses conseillers ont voté contre, confirmant ainsi l’opposition ferme à ces extractions de sable exprimée en juin.

(1) Sollicité par le collectif associatif Le Peuple des Dunes, le conseil municipal a voté à l’unanimité, le 22 juin, une motion par laquelle il déclare «s’opposer fermement» au projet d’extraction de sable marin. Cette motion a été adressée au préfet et transmise au ministre de l’Agriculture et de la Mer.

Des doutes sur les études elles-mêmes

Le débat s’est aussi porté sur les études concernant l’extraction de sable elles-mêmes. Alain Bonnec observait que des universitaires contactés par le Peuple des Dunes concluaient de manière inverse aux experts des cimentiers sur l’impact sur le trait de côte : «Le bureau d’études payé par Lafarge a tout intérêt à nous dire qu’il n’y a pas de risque puisqu’ils veulent extraire du sable». «On ne peut pas remettre en cause l’intégrité du bureau qui fait les études pour Lafarge, ils ont leur déontologie», objectait Léon Nabat, qui ajoutait néanmoins : «Malgré toutes les certitudes que peuvent nous apporter les bureaux d’études, on ne sait pas, et on a des exemples sur les côtes de France où malgré des études favorables, il y a eu des dégâts assez remarquables».

Le Télégramme du 29/10/2007
rubrique Erdeven
 

Commentaires publiés sur l'ancien blog

1 - Je continue à tomber des nues quand je vois ce que vous avez réalisé en si peu de temps! Fédérer autant de monde pour un problème breton, c'est incroyable.

Même certains flamands de ma connaissance ont entendu parler du Peuple des Dunes!

Kenavo.
Gael.
(Blog "La Politique du Chacal")
Écrit par: Gael Briand at 2007/10/31 - 12:41:16

2 - Gael, le "problème" n'est pas uniquement breton puisque : la réflexion sur l'utilisation excessive de sable de qualité béton impose de développer et/ou promouvoir des solutions alternatives, qui bien souvent existent déjà, notamment dans la construction ; les risques, liés à l'exploitation des ressources sous la mer en zone côtière comme sur le plateau continental ; La mise en évidence du manque d'études sérieuses et globales sur les problèmes liés comme l'impact sur la biodiversité, sur la pêche, ... Ne concerne pas uniquement la Bretagne, ce qui touche à la mer n'a pas de frontières.
Écrit par: Bruno at 2007/10/31 - 13:25:51

3 - Je partage entièrement cet avis! Et je sais que ce collectif local de départ est voué à traiter des sujets plus généraux. Tant mieux!

Cela dit, les 12000 personnes d'Erdeven venaient aussi pour que les côtes de Bretagne Sud ne soient pas attaquées par Lafargue, non? Quand au problème du logement, il ne concerne pas le Limousin que je sache!

Au passage, pour avoir une plus grande notoriété, je conseille d'inscrire ce blog dans le réseau "freemen" qui défend ceci:

1. le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique

2. s’attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques et particulièrement de la notion de "croissance".

A vous de voir.
Amicalement.

Gael.
Écrit par: Gael Briand at 2007/10/31 - 13:43:33


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres