Jui. 09 05

Version imprimable Le Télégramme, extraction de sable, Un comité d'experts confirme les risques

Article du 4 juillet 2009

Bretagne - Morbihan revue de presse :

Le comité d'experts indépendants réunis par Lorient, confirme les avis de Yves Lebahy et Pierre Mollo,... et du Peuple des dunes, contrairement à la communication "politiquement correcte" qui justifie l'abandon du projet par Lafarge uniquement du fait des explosifs immergés !!



Un comité d'experts confirme les risques


Le préfet du Morbihan suivra-t-il l'avis du préfet maritime?». C'est la question que se pose le collectif du Peuple des Dunes tout en se félicitant des conclusions formulées par le préfet maritime. Pour le collectif, ces conclusions rejoignent celles énoncées depuis 24 mois par les scientifiques qui ont travaillé à leur initiative. Réjoui d'avoir été entendu dans son combat, le collectif est aujourd'hui engagé sur un autre front, visant à empêcher le groupe Lafarge de décharger du sable marin, au port du Rohu, à Lanester. Il est toujours animé en cela par la volonté d'empêcher la destruction des fonds marins. Le collectif regrette cependant «que ces préoccupations environnementales n'aient pas primé sur celles liées à la présence de munitions sur le site visé».

Une étude indépendante commandée par Lorient

Norbert Métairie, président de la communauté d'agglomération du Pays de Lorient, se réjouit de ce retrait du groupe Lafarge. Dès 2007, il avait demandé à un comité scientifique indépendant, présidé par Fernand Verger, professeur émérite à Normale Sup, de se pencher sur ce dossier. Heureux hasard?

Les conclusions définitives sont arrivées, hier matin, à Lorient. Là encore l'avis est clair et en appelle au principe de précaution. Il est ainsi écrit: «Il y a bien une relation entre le secteur dunaire qui se prolonge sous la mer et la zone du projet d'extraction. Si cette extraction entraîne une fragilité supplémentaire du cordon dunaire, c'est la presqu'île deGâvres qui en subirait les plus importantes conséquences. Les études communiquées par Lafarge et Italcementi nient systématiquement les risques. Les travaux concernant la dynamique littorale n'ont aucune valeur...». Les scientifiques poursuivent: «Il y a dans ces études instrumentées un parti pris évident qui ne peut que renforcer la suspicion des habitants des communes voisines sur l'impact, à long terme, d'une exploitation de sable devant l'un des rares sites de Bretagne encore préservé de l'urbanisation littorale». Cette étude met aussi en évidence les risques biologiques qui pèseraient sur le secteur. La décision du préfet maritime est ainsi confirmée par ce comité d'experts.

Le Télégramme
4 juillet 2009


Mots-clés : , , , , , ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres