Oct. 07 08

Version imprimable Le Télégramme Lorient, "Sable : le Peuple des dunes réagit à la marée exploratoire"

Extrait article du 08/10/2007

 Revue de presse
 
Avant d'en venir à l'article paru aujourd'hui dans Le Télégramme, rappelons nous les affirmations de Lafarge sur son site consacré au projet d'extraction entre Gâvre et Quiberon.
Extrait du site Lafarge granulat : "Les fonds de cette zone sont essentiellement sableux. Ils ne contiennent ni coraux, ni algues, ni coquillages. Les gisements classés de coquillages se situent bien au-delà du périmètre. Donc aucune menace directe pour ces espèces."

Le Télégramme
 
Un représentant du Peuple des dunes a embarqué, mardi, à bord du Gilles-Dany, un chalutier lorientais, pour une marée exploratoire sur la zone de pêche, entre Gâvres et Quiberon, où le groupe cimentier Lafarge envisage de prélever du sable. A bord du chalutier, outre l’équipage, avaient pris place deux experts du groupe Lafarge et un représentant du comité local des pêches maritimes de Lorient. Le collectif qui lutte contre le projet réagit à cet embarquement dans un communiqué :

«L’expérience menée mardi par les représentants du groupe Lafarge et les pêcheurs professionnels, au large d’Etel, entre Groix et Quiberon, confirme bien les craintes des pêcheurs sur les conséquences désastreuses pour la faune marine qu’aurait une extraction de 18 millions de tonnes de sable sur 30 années, par le cimentier Lafarge. Nous avons remonté au total 830 kg de poissons divers. Le contenu y était non seulement important, mais également varié. En effet, nous avons dénombré pas moins de 28 espèces, sans compter les pétoncles, les coquilles Saint-Jacques et autres coquillages...».
 
Une zone précieuse
«A la suite d’une rencontre infructueuse entre les représentants du groupe Lafarge et les pêcheurs professionnels, les deux camps avaient en effet décidé, d’un commun accord, de procéder à une prospection pour évaluer la richesse de la faune marine et du patrimoine marin breton dans le secteur convoité par le cimentier. Laurent Léna, du Comité local des pêches, et André Berthou sont deux pros qui connaissent parfaitement cette zone de pêche et surtout de nourrissage. Sur ce secteur, il y a surtout une frayère et une faune marine extrêmement riches que les pêcheurs n’abandonneront à aucun prix».
 
«On ne touche pas aux fonds marins»
«Pour eux, pour nous, c’est clair et définitif. Les trois coups de chalut des scientifiques en sont la preuve : ce sont trois coups de semonce pour Lafarge. On ne touche pas aux fonds marins. Ce serait porter un coup fatal à la biomasse, cette masse de matière vivante subsistant en équilibre en cet endroit». Et le Peuple des dunes de conclure son communiqué ainsi : «Le collectif se sent conforté dans sa lutte et entend bien, en collaboration avec les pêcheurs, faire respecter ce droit à la pêche».
 
Le Télégramme du 08/10/2007
Edition Lorient

 

Mots-clés :

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres