Mars 07 21

Version imprimable Mieux Vivre au Pays de Lorient appelle au rassemblement du 25 mars

Communiqué

S'il y a un sujet qui doit être au cœur de nos préoccupations, c'est bien l'environnement. Nous sommes aussi confrontés aux problèmes liés à l'emploi, ceux-ci dépendant directement de l'activité économique.
Au pays de Lorient, le groupe cimentier Lafarge et ses filiales de dragage ont reçu l'aval de l'état français pour un permis exclusif de recherche sur une zone de 18 km2 entre Gâvres et Quiberon. Ce PER devant conduire à l'exploitation d'une partie de cette zone et décharger 18 millions de tonnes de sables au Rohu sur 30 ans.

Ce projet dénaturera une zone que l'Europe a classée dans son programme LIFE NATURE en octobre 2006, pour cela huit emplois ont été créés. Opposer l'environnement en terme d'emploi à l'activité économique est un leurre trop souvent agité par les décideurs de tous bords. Combien d'emplois supprimés par l'activité de dragage ? Combien d'emplois créés par la même activité ? Une chose est certaine la destruction du milieu marin et alentours. Il faut aussi imaginer la noria de camions chargés de sables à partir du Rohu (environ 60 par jour).

En conséquence, Mieux Vivre au Pays de Lorient, membre du Collectif Le Peuple des Dunes, appelle à participer au rassemblement du dimanche 25 mars, à Erdeven, à 15h, pour dire non à ce projet d'exploitation des sables marins.


Pour MVPL,
Gael Fleurent
Le 21 mars 2007

MIEUX VIVRE AU PAYS DE LORIENT
B.P. 50403 56104 Lorient cedex, Tel/fax : 02 97 64 12 76
contact@mieuxvivrelorient.org
www.mieuxvivrelorient.org
 

Commentaire publié sur l'ancien blog du Peuple des Dunes

1 - Lafarge appuie de tout son poids de cimentier pour que ce projet aboutisse. Laisser un trou de 18 millions de tonnes à quelques Kms de nos côtes à nos enfants, c'est prendre le risque de leur laisser Quiberon et Gavres devenues des îles, c'est prendre le risque de voir la plage de sable devenue plage de galets, c'est prendre le risque de détruire le site classé Natura 2000.
Le simple principe de précaution doit nous amener à manifester nombreux dimanche et prouver aux industriels et à l'état français' qui considère toujours la Bretagne comme une colonie, que les bretons, comme à Plogoff et Erdeven quelques années auparavant, sont toujours aussi vigilant quand on tente de détruire leur pays. La destruction ne s'arrêtant pas là puisque le bétonnage de la Bretagne est programmé par le même industriel et le même état.

Herve Le Guen, candidat du PARTI BRETON aux législatives dans la Vème circonscription du Morbihan.

Écrit par: herve le guen at 2007/03/22 - 11:30:01


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres