Juin 07 14

Version imprimable Morbihan, 2e circonscription le Peuple des dunes au coeur du débat

Législatives : 18 000 tonnes de grains de sable


Revue de presse

Débat sur France Bleu Armorique et pour Ouest-France entre les deux candidats en lice pour le deuxième tour des Législatives 2007 : Michel Le Grall (UMP) et Nathalie Le Magueresse (PS)

France Bleu Armorique et Ouest-France

Sujet d'actualité,
le projet d'extraction de sable entre Gâvres et Quiberon.

Nathalie Le Magueresse
. «Moi, je suis contre, je l'ai dit depuis le départ, je n'ai pas attendu que ce dossier soit sous le feu de l'actualité et des médias, je suis membre de l'association de protection de Gâvres depuis longtemps et j'étais là bien avant que le collectif ne se crée. Je suis contre ce projet. Pourquoi ? Nous parlions tourisme, mais il y a d'autres activités, celles autour de la culture marine notamment qui seraient en péril. L'on sait bien que si on commence à bouger les fonds marins, du plancton toxique va remonter à la surface, avec tout ce que ça veut dire de négatif pour tout ce qui est culture marine, ostréicole, aquacole... que les frayères de pêches sont exactement sur ce site, que là encore, il y aurait un gros problème pour les pêcheurs. Déjà la pêche se réduit, malheureusement, de plus en plus, alors s'il n'y a plus la ressource alors nous aurons un gros problème. Je suis contre, et toujours à propos du tourisme, justement, si on développe ce genre de chose, comme au Cap Fréhel, on n'aura plus que des galets, avec un gros problème d'environnement à la clé».

Michel Grall. «Je souligne être également opposé à ce projet, et je suis un des premiers maires, je crois, à avoir fait voter au conseil municipal de Carnac un plan pour la mise en oeuvre de précaution écologique. J'y suis opposé, j'ai participé avec de nombreux maires à la manifestation à Erdeven le 25 mars dernier. Il faut savoir que la zone concernée a fait l'objet d'une extraction de sable d'environ un million de tonnes pour la construction de la base sous-marine. Puis elle a fait l'objet d'une extraction de sable d'environ deux millions de tonnes pour la reconstruction de la ville de Lorient. On nous parle aujourd'hui d'un projet d'extraction de 600 000 tonnes minimum sur trente ans, soit au minimum 18 millions de tonnes de sable. Rendez-vous compte des répercussions de ce projet pour l'érosion des dunes d'Erdeven. Donc, il y a bien modification du cordon dunaire, nous sommes sur une zone fragile, il y a un risque majeur pour l'écologie et pour l'environnement».

Et que peut faire un député ?

Michel Grall. «L'un des premiers points que je veux mettre en oeuvre c'est d'interpeller notre futur ministre, ministre actuel ou celui qui prendra le poste, ministre du Développement durable, pour le sensibiliser et pour mettre en cause ce projet».

Nathalie Le Magueresse
. «Je tiens à souligner que cette action, je l'ai déjà menée en tant qu'attachée parlementaire avec Odette Herviaut, sénatrice du Morbihan, puisque nous avons déjà saisi l'ancien gouvernement dans lequel était déjà M. Sarkozy. Car je tiens à le rappeler, c'est quand même ce gouvernement qui a donné l'autorisation d'effectuer des études pour le prélèvement».

Michel Grall
. «Je veux quand même rétablir un point. Ce n'est pas ce gouvernement qui a donné l'autorisation, c'est l'État. Il ne faut pas confondre les erreurs classiques des socialistes, qui sont de dire l'État, c'est le gouvernement. Ce n'est pas le gouvernement, c'est l'État, c'est une direction qu'a donnée un des ministères».

Nathalie Le Magueresse
. «Signée de différents ministres, notamment du ministre de l'Industrie. Jusqu'à preuve du contraire les ministres représentent l'État, donc, je suis désolée, M. Grall, de vous dire que c'est bien votre gouvernement qui a donné cette autorisation».

Michel Grall
. «Vous êtes peut-être désolée, mais le ministre a joué son rôle».

Nathalie Le Magueresse
. «Il avait le droit de refuser. Il ne l'a pas fait».

Michel Grall. «Comptez sur moi pour que le dossier soit présenté au ministère du Développement durable».

Nathalie Le Magueresse. «Pourquoi ne l'avez-vous pas déjà fait ? Moi, je n'ai pas attendu d'être candidate pour le faire en tant qu'élue, et, à la demande du collectif, je vous avais adressé un courrier en tant qu'élue en disant qu'il fallait aller contre cette extraction».

Michel Grall.
«Notre mobilisation c'est quoi ? Cela a été un vote au conseil municipal, cela a été une mobilisation autour du Peuple des dunes le 25 mars, nous n'avons pas attendu d'avoir un courrier, courrier que je n'ai jamais reçu de votre part, pour engager des actions».

Nathalie Le Magueresse.
«Je mobiliserais justement les ministres, je me déplacerais à Paris si nécessaire, je ferais vraiment le nécessaire dans les ministères pour que ce dossier aboutisse. De toute façon je serais au côté des gens qui sont mobilisés. Pour que ce projet soit annulé».


Mots-clés : , ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres