Avr. 09 12

Version imprimable Nouvel accord entre Lafarge et le WWF

Libération le 11 avril 2009

Libération.fr logo

Revue de presse
Un petit article, sur libération.fr rubrique : "La vie en vert Liberation.fr part à la rencontre de citoyens et d'entreprises «écolo-responsables»". Cet article n'est qu'une brève informant sur le renouvellement de cet accord, sans donner d'indications sur son contenu. Néanmoins on peut se poser deux questions :
Pourquoi parler du "Peuple des dunes" au passé ? "Le «peuple des dunes», comme s’étaient baptisés les opposants..."Le collectif d'associations "le Peuple des dunes" existe toujours, même si ses actions sont moins spectaculaires que l'écriture de son nom en lettres humaines sur la plage à Erdeven dans le Morbihan.
Pourquoi prendre parti ? "Leur accord, expiré depuis janvier, a enfin été reconduit jeudi"
"enfin' n'était pas indispensable à l'information sur le sujet. Le WWF a pour objectif d'obtenir des "efforts" de la part de Lafarge... le "problème" du WWF est de ne pas être dépendant financièrement au point d'hésiter à rompre cet accord si Lafarge ne tenait pas ses engagements.

Vous trouverez ci-dessous "en commentaire" les articles de Challenges et Actu-Environnement.com, ainsi que l'intégralité du communiqué de presse de Lafarge sur ce renouvellement de l'accord de 2005.


Sur libération.fr


Lafarge éco-compatible
Climat. Nouvel accord entre le cimentier et le WWF.

Il aura fallu un peu plus d’un an pour que le cimentier Lafarge et l’ONG écologiste WWF International renouvellent leur partenariat engagé en 2001. Leur accord, expiré depuis janvier 2008, a enfin été reconduit jeudi. Les points de friction étaient-ils donc plus nombreux que les points d’entente ? «C’est vrai que l’an dernier, les performances de Lafarge en matière de réduction des émissions de C02 n’avaient pas été optimales, on a eu un peu peur. Mais là, ils viennent d’annoncer d’excellents résultats qui poussent les autres cimentiers à les suivre», explique un responsable du WWF. En mars, Lafarge s’est en effet félicité d’avoir abaissé ses émissions de CO2 dans les pays industrialisés de 12,5 % sur la période 1990-2008 (l’objectif initial était de - 10 % entre 1990 et 2010) et d’avoir réduit de 18,4 % ses émissions nettes par tonne de ciment dans le monde. Bilan satisfaisant pour le WWF, sans qui le cimentier n’aurait pas déployé tant d’efforts. Dans le nouvel accord, l’ONG met l’accent sur la nécessité pour Lafarge de mieux maîtriser sa consommation d’eau et de réhabiliter davantage de carrières (85 % d’entre elles, tel est l’objectif).

Le «peuple des dunes», comme s’étaient baptisés les opposants à un projet de Lafarge visant à extraire du sable au large de Quiberon, n’aura donc pas réussi à briser le partenariat avec le WWF. Devant la fronde locale, le cimentier a préféré mettre le projet entre parenthèses.


Mots-clés : ,

Commentaires

1 - l'article de Challenges.fr

Il ne parle, ni du "retard" du renouvellement, ni de l'opposition du peuple des dunes !

09/04/09 16:52 Lafarge : renouvelle son partenariat avec WWF International     
Bruno Lafont, Président-Directeur général de Lafarge, et James P. Leape, Directeur Général du WWF International, annoncent le renouvellement du partenariat entre le WWF International et Lafarge pour une durée de quatre ans, dans la continuité du travail réalisé entre Lafarge et l'organisation non gouvernementale depuis 2000.

En 2000, Lafarge est devenu le premier industriel à obtenir le titre de 'Conservation Partner' du WWF International en signant un partenariat global pour une période de cinq ans, renouvelé une première fois en 2005. Aujourd'hui, le WWF International et Lafarge formalisent donc à nouveau leur volonté de travailler ensemble à la réduction de l'empreinte environnementale du secteur des matériaux de construction.

A l'occasion du renouvellement du partenariat, Bruno Lafont a déclaré : "Forts de nos avancées dans le cadre de notre partenariat avec le WWF International, nous avons décidé de le renouveler. Depuis 2000, nous avons considérablement progressé dans notre approche environnementale, mais il nous reste du chemin à parcourir. Nous attendons du WWF International un accompagnement efficace dans des domaines tels que le changement climatique, la biodiversité ou l'eau. Un tel partenariat est une formidable opportunité de confronter notre vision d'industriel à celle d'une ONG engagée sur l'environnement. Dans le contexte économique actuel, nous réaffirmons ainsi notre engagement dans le domaine du développement durable : il est stratégique et différenciant aujourd'hui et pour l'avenir ".
Challenges.fr

 


Peupledesdunes | Le Dimanche 12/04/2009 à 10:22 | [^] | Répondre

2 - L'article de actu-environnement.com

Egalement une info sans commentaires.

Le WWF International et Lafarge renouvellent leur partenariat
INITIATIVE - Actu-Environnement.com - 10/04/2009

Le groupe Lafarge et l'organisation écologiste WWF International ont annoncé le 9 avril le renouvellement de leur partenariat, pour une durée de quatre ans, afin de réduire l'empreinte environnementale du secteur des matériaux de construction.

En 2000, Lafarge était le premier industriel à obtenir le titre de ''Conservation Partner'' du WWF International en signant un partenariat global pour une période de cinq ans, renouvelé une première fois en 2005, rappelle le WWF dans un communiqué.

Dans le contexte économique actuel, nous réaffirmons ainsi notre engagement dans le domaine du développement durable : il est stratégique et différenciant aujourd'hui et pour l'avenir, déclare Bruno Lafont, Président-Directeur général de Lafarge. Nous attendons du WWF International un accompagnement efficace dans des domaines tels que le changement climatique, la biodiversité ou l'eau, précise-t-il.

Le groupe et le WWF s'engagent notamment à poursuivre le programme de réduction des émissions de CO2 basé sur des objectifs chiffrés et définis conjointement en 2001. Ils entendent également développer une meilleure compréhension des consommations d'eau afin de les diminuer. Ils ont également pour objectif d'appliquer, sur un certain nombre de sites, l'indicateur de biodiversité et du système de management de réhabilitation des carrières mis au point au cours des deux phases précédentes du partenariat.

Lafarge et le WWF ont déjà mis en place des initiatives de conservation de la faune et de la flore au Canada ou de surveillance de l'habitat du Panda en Chine, de sensibilisation à la biodiversité en Roumanie et en Autriche ou encore de développement des biocombustibles au Kenya, soulignent-ils.

Selon le WWF, les émissions absolues de CO2 du groupe Lafarge, dans les pays industrialisés, auraient baissé de 12,5% sur la période 1990-2008. Une baisse de 18,4% de ses émissions nettes par tonne de ciment dans le monde aurait également été atteinte sur la même période.

R. BOUGHRIET

actu-environnement.com

 


Peupledesdunes | Le Dimanche 12/04/2009 à 10:27 | [^] | Répondre

3 - Le communiqué de presse de Lafarge

Bien entendu, pour la multinational cimentière, l'intérêt principal est l'annonce et la communication. Vous trouverez sur son site le communiqué de presse. Il permet de se faire un avis sur les choix effectués par les journalistes pour leurs articles (voir ci-dessus)

Lafarge et le WWF International renouvellent leur partenariat pour une période de quatre ans

Date 09/04/2009

Bruno Lafont, Président-Directeur général de Lafarge, et James P. Leape, Directeur Général du WWF International, annoncent le renouvellement du partenariat entre le WWF International et Lafarge pour une durée de quatre ans, dans la continuité du travail réalisé entre Lafarge et l'organisation non gouvernementale depuis 2000.

Une volonté de faire mieux, ensemble
En 2000, Lafarge est devenu le premier industriel à obtenir le titre de ‘Conservation Partner' du WWF International en signant un partenariat global pour une période de cinq ans, renouvelé une première fois en 2005. Aujourd'hui, le WWF International et Lafarge ont souhaité formaliser à nouveau leur volonté de travailler ensemble à la réduction de l'empreinte environnementale du secteur des matériaux de construction.

A l'occasion du renouvellement du partenariat, Bruno Lafont a déclaré :

« Forts de nos avancées dans le cadre de notre partenariat avec le WWF International, nous avons décidé de le renouveler. Depuis 2000, nous avons considérablement progressé dans notre approche environnementale, mais il nous reste du chemin à parcourir. Nous attendons du WWF International un accompagnement efficace dans des domaines tels que le changement climatique, la biodiversité ou l'eau. Un tel partenariat est une formidable opportunité de confronter notre vision d'industriel à celle d'une ONG engagée sur l'environnement. Dans le contexte économique actuel, nous réaffirmons ainsi notre engagement dans le domaine du développement durable : il est stratégique et différenciant aujourd'hui et pour l'avenir ».

James P. Leape, Directeur Général du WWF International s'est réjoui du renouvellement de ce partenariat et a déclaré :

« Les récentes performances de Lafarge en matière de réduction de ses émissions de CO2 sont encourageantes. L'engagement de Lafarge à nos côtés a également entraîné les plus grands groupes cimentiers mondiaux à prendre des engagements visant à réduire leurs émissions de CO2. Désormais, le défi pour Lafarge est de parvenir à étendre ses efforts à l'ensemble du Groupe notamment dans les pays émergents où la demande de matériaux de construction est en forte croissance. Au travers de ce partenariat, nous souhaitons que Lafarge tire l'ensemble de son secteur, et d'autres industries, vers une économie durable. »

Des axes de travail pour un partenariat efficace
Lafarge et WWF International ont défini conjointement des domaines clés qui font l'objet d'engagements concrets de la part du Groupe :
  • le changement climatique: poursuite du programme de réduction des émissions de CO2 basé sur des objectifs chiffrés et définis conjointement en 2001 ;
  • les polluants persistants : amélioration du suivi et du reporting des émissions de polluants dans le but de les réduire à terme ;
  • la consommation d'eau : développement d'une meilleure compréhension des consommations d'eau afin de les diminuer ;
  • la biodiversité : application sur un certain nombre de sites de l'indicateur de biodiversité et du système de management de réhabilitation des carrières mis au point conjointement au cours des deux phases précédentes ;
  • la construction durable: promotion des produits et systèmes de construction durable d'un bout à l'autre de la chaîne de construction des bâtiments.
Des avancées majeures ont été enregistrées dans le cadre des partenariats précédents :
  • Les résultats 2008 montrent que le Groupe Lafarge est sur la bonne voie pour atteindre ses deux objectifs de réduction d'émissions de CO2 (à fin 2008, ses émissions absolues dans les pays industrialisés ont baissé de 12,5% sur la période 1990-2008 et une baisse de 18,4% de ses émissions nettes par tonne de ciment dans le monde a été atteinte sur la même période). Le suivi et l'expertise du WWF International ont été déterminants dans la poursuite de ces objectifs.
  • En matière de biodiversité, Lafarge a mis en place, avec l'aide du WWF International, des outils de mesure de la performance de son processus de réaménagement de ses carrières.
  • En tant que producteur de matériaux de construction, Lafarge est impliqué dans le sujet de la construction durable dans le cadre d'une approche collégiale et de long terme soutenue par WWF International.
Le partenariat s'est déjà traduit par des engagements et des actions concrètes de terrain avec notamment des initiatives de conservation de la faune et de la flore au Canada ou de surveillance de l'habitat du Panda en Chine, de sensibilisation à la biodiversité en Roumanie et en Autriche, de développement des biocombustibles au Kenya.

Une coopération basée sur un dialogue constructif


Depuis 2000, Lafarge et WWF International ont inscrit leur partenariat dans une culture du dialogue débouchant sur la mise en place d‘objectifs chiffrés et d'indicateurs combinés à des échéances permettant d'évaluer précisément les performances de Lafarge. Ces performances sont pour la plupart vérifiées par des auditeurs indépendants.

Transparence et discussions sont des éléments majeurs du partenariat, permettant ainsi des échanges constructifs entre deux organisations aux visions parfois différentes, mais œuvrant ensemble pour un même objectif : trouver ensemble des solutions pour réduire l'empreinte écologique de Lafarge tout en prenant en compte l'environnement économique dans lequel l'entreprise évolue.

A propos du WWF
Première organisation mondiale indépendante de protection de l'environnement, le WWF s'appuie sur 5 millions de membres, sur une représentation permanente dans une centaine de pays, avec des programmes d'action sur les cinq continents, ainsi que sur des partenariats avec les institutions internationales, les gouvernements et les entreprises. Le WWF a pour mission d'enrayer la dégradation de notre planète et de construire un avenir dans lequel l'humanité, en réduisant son empreinte écologique, vivra en harmonie avec la nature. Son objectif est triple:
  1. préserver la diversité génétique des espèces et des écosystèmes,
  2. veiller à ce que l'utilisation des ressources naturelles renouvelables soit durable pour assurer la protection de la vie dans son ensemble,
  3. promouvoir des mesures visant à réduire la pollution ainsi que le gaspillage dans l'exploitation et la consommation des ressources et de l'énergie.
A propos de Lafarge

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses activités : Ciment, Granulats & Béton et Plâtre. Avec plus de 84 000 collaborateurs dans 79 pays, le Groupe a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 19 milliards d'euros.

En 2009, pour la cinquième année consécutive, Lafarge est répertorié dans la liste des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale.

(Source : site Lafarge)

A vous d'avoir un avis et de commenter

 


Peupledesdunes | Le Dimanche 12/04/2009 à 10:42 | [^] | Répondre

4 - Une suite pubié sur Naturavox


Sur Naturavox, l'encart en une le 15 avril 2009


Article ou publireportage sur Libération ?
Nouvel accord de partenariat entre Lafarge et WWF


Sur libération.fr rubrique économique "la vie en vert" on trouve un petit article intitulé "Lafarge éco-compatible Climat. Nouvel accord entre le cimentier et le WWF". Il y est également question du collectif "le Peuple des dunes".

Cette "brève" demande à être commenté car sa petite taille ne dispense pas le journaliste de donner une information objective. Pourtant il a fait un effort, il semble avoir recherché la raison du décalage entre la fin du précédent accord de partenariat entre la multinationale et le WWF et la date de signature du nouveau. Les autres articles repérés sur Challenges.fr et actu-environnement.com reprenant simplement les informations données dans le communiqué de presse de Lafarge.

Néanmoins le principal de l’article reprend les éléments de la communication du cimentier sans s’intéresser aux termes de l’accord, ce qui serait nettement plus intéressant. Mais ceci est habituel, les points qui fâchent sont de l’ordre du "détail".

Le Peuple des dunes est régulièrement en contact avec des responsables du WWF, et nous savons que notre opposition au projet de Lafarge d’extraire, à grande échelle, du granulats marin entre Gâvres et Quiberon, les a interpellé. Est-ce au point d’avoir fait reculer la signature de l’accord ? Je ne le pense pas, mais le journaliste ajoute un "enfin" bien mal venu, "Leur accord, expiré depuis janvier, a enfin été reconduit jeudi".

Pourquoi sembler prendre parti, "enfin" n’était pas indispensable à l’information sur le sujet. Le WWF a pour objectif d’obtenir des efforts de la part de Lafarge, ce qui est raisonnable lorsque l’on sait que l’entreprise a des activités plutôt polluantes. son problème est de ne pas être dépendant financièrement au point d’hésiter à rompre cet accord si Lafarge ne tenait pas ses engagements.

Le deuxième point concerne directement le Peuple des Dunes, "Le «peuple des dunes», comme s’étaient baptisés les opposants...". Pourquoi parler du "Peuple des dunes" au passé ? Le collectif d’associations "le Peuple des dunes" existe toujours, même si ses actions sont moins spectaculaires que l’écriture de son nom en lettres humaines sur la plage à Erdeven en 2007.

L’inquiétant avec les multinationales comme Lafarge est qu’elles communiquent sur leurs "performances" écologiques et qu’elles distribuent d’importantes "aides". La frontière entre don, mécennat, sponsoring, est difficile à situer et un article comme celui-ci n’aide pas à dissiper le doute.

Bruno Corpet

 


Peupledesdunes | Le Jeudi 16/04/2009 à 21:22 | [^] | Répondre

5 - Re: Une suite pubié sur Naturavox

Bonjour !

Il y a, comme toujours, plusieurs façons de voir les choses et le partenariat WWF-Lafarge n'y échappe pas. Les points de vue que j'imagine (j'ignore lequel se rapproche le plus de la réalité) :

1 - Lafarge a besoin de verdir son image et a les moyens de s'acheter une étiquette verte de premier plan
2 - WWF - France est une association qui, comme toutes les associations françaises, a besoin d'argent
3 - Lafarge a besoin à la fois de compétences environnementalistes réelles et d'une porte d'entrée chez un lobby écolo (comme Lafarge le fait en Bretagne avec la SEPNB)
4 - WWF a compris qu'on ne changera pas le monde en restant toujours dans la contestation systématique et essaye de modifier les pratiques d'un grand groupe industriel

Ma vision à moi, c'est que le site que défend le Peuple des Dunes vaut le coup d'être défendu. Il vaut mieux préserver en s'étant peut-être trompé, que laisser faire et se dire qu'on a peut-être fait une connerie.

 


Nozegan | Le Vendredi 03/07/2009 à 23:55 | [^] | Répondre

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres