Août 07 11

Version imprimable Ouest-France, Extraction de sable : toujours le bras de fer

Extrait article du 09/08/2008


Revue de presse

Le Peuple des Dunes est convaincu qu'il y a lien entre le projet du Rohu et le Per Sud-Lorient.

Ouest-France

Extraction de sable : toujours le bras de fer



Thérèse Thiéry, maire de Lanester, et les représentants du collectif Le Peuple des dunes devant les dunes de sable du Rohu à Lanester.
Photo Ouest-France

Le maire de Lanester a reçu le Peuple des Dunes, les opposants à l'extraction de sable entre Groix et Quiberon. C'est à Lanester que Lafarge souhaite stocker les granulats.

Rencontre au sommet pourrait-on dire à l'ombre des montagnes de sable qui s'élèvent dans la zone industrielle du Rohu à Lanester. Thérèse Thiéry, maire de Lanester, reçoit une délégation du Peuples des Dunes, le collectif d'associations qui s'oppose au projet d'extraction de sable par la Société Lafarge. La rencontre fait dans le pédagogique. De part et d'autre, chacun veut expliquer sa position.

Retour sur les épisodes précédents.

Un Permis exclusif de recherche (PER)
a été déposé par trois sociétés (1) dont le leader mondial des matériaux de construction, Lafarge, par l'intermédiaire de sa filiale la Société rennaise de dragage (SRD). Une prospection est en cours entre la zone entre Gâvres et Quiberon. D'un autre côté, Lafarge avait déposé un permis de construire sur le port du Rohu à Lanester afin d'exploiter le sable. Ce permis, après quatre refus du maire, a été accordé au printemps. Le maire de Lanester ne pouvait faire autrement. «C'est contrainte par la justice que je vais accepter d'accorder le permis de construire à Lafarge au Rohu. En cas de refus, la ville aurait dû payer la somme de 800€ par jour» déclarait Thérèse Thiéry le 15 mai. «Ce permis est accordé, mais nous l'assortissons de contraintes fortes.» 600 000 tonnes de granulats débarqués au Rohu par les sociétés Sablimaris et SVA, la municipalité considère que le port et la ville de Lanester sont à saturation.

Le Peuples des dunes lui aussi trouve que les tonnages déjà débarqués suffisent. Il a déposé un recours contre le permis de construire de Lafarge jouant ainsi sur deux tableaux : d'un côté, combattant sur le terrain juridique le PER et le permis de construire à Lanester. De l'autre en maintenant une pression forte : le 8 septembre, le collectif organise à Port-Louis une nouvelle manifestation. Le 25 mars, 12 000 personnes s'étaient rassemblées à Erdeven contre l'extraction de sable. « Pas un non systématique » «Le problème c'est que si des permis sont accordés aux sabliers, ils seront plusieurs à venir. Et c'est toute l'activité, la pêche, le tourisme, qui seront compromis. En plus du problème écologique qui se posera» argumente Jean Grésy, représentant du collectif. «Nous avons les exemples des sites où le sable a été exploité et où la dune s'est affaissée : à l'Ile Tudy, face aux Glénan, dans le Pas-de-Calais, à Pornic et à Noirmoutier.»

Pour Thérèse Thiéry, «quelle que soit la réponse donnée au PER, la question du sable au Rohu sera toujours d'actualité.». Mais le maire dissocie les deux choses. «L'extraction du sable est un dossier où il faut que les principes de précaution soient étudiés». Et c'est à ce titre qu'elle avait manifesté à Erdeven en tant que «citoyenne» dit-elle. «Pour l'activité sablière, ce n'est pas un non systématique. Elle est nécessaire à l'ensemble des secteurs du bâtiment et des travaux publics. Nous vivons ici avec une zone industrielle bâtie dans les années 1960. Le Morbihan utilise un million de tonnes de sable par an. Ce que nous souhaitons, c'est réussir à faire de la zone du Rohu un territoire de qualité pour la construction navale, le nautisme et la plaisance.»

Christian GOUEROU
Ouest-France Morbihan du 09/08/2007

(1) Le permis a été déposé par la Société rennaise de dragage (SRD), filiale de Lafarge, GSM et Granulats Ouest, filiale du groupe Italcimenti.


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres