Oct. 08 11

Version imprimable Ouest-France Lanester Rohu Quatre ans de procédure pour le permis de Lafarge

Extraits article du 10/10/2008


Lanester Rohu le sablier André L en manœuvre d'accostage. Photo archive Bruno Corpet 2008

Revue de presse
L'accueil des sabliers au port du Rohu à Lanester et un des éléments du projet global des cimentiers, notamment Lafarge, sur le Morbihan. Le lien avec le projet d'extraction de granulats marins "Per Sud Lorient" est une évidence pour Le Peuple des dunes, qui reste vigilant.
Vendredi le quotidien Ouest-France a plublié un article en page Lanester, il revient sur l'hisorique des permis déposés et sur les réactions de la municipalité de Lanester et du Collectif Le Peuple des dunes :



Quatre ans de procédure pour le permis de Lafarge

Le permis obtenu par le sablier fin juin 2008 a connu bien des péripéties avant d'être délivré.
Aujourd'hui, il est attaqué en justice par le Peuple des dunes.


La réorganisation du Rohu se fera autour du rassemblement des sabliers Sablimaris et SVA, déjà présents. Et de Lafarge qui a obtenu un permis de construire après plusieurs refus. Le collectif Le Peuple des dunes a intenté une action en justice contre le permis accordé au sablier, au Rohu. Petit retour historique.

Le 24 mai 2005. La municipalité répond à la Société rennaise de dragage qui souhaite s'installer sur le port du Rohu pour y acheminer 500 000 tonnes de sable par an. "Vous n'êtes pas les bienvenus", 420 000 tonnes de sables transitent déjà par la commune en 2004 (600 000 tonnes par an environ ensuite); "Le Rohu est une zone d'activité économique, qui le restera. Mais nous voulons lui donner une orientation vers la construction navale, le nautisme et la plaisance. En terme d'environnement , même si ce n'est pas Larmor-Plage, nous voulons faire une reconquête du littoral."

Le 22 décembre 2006, nouveau refus pour le deuxième permis de construire déposé par la Société rennaise de dragage (SRD). "Nous maintenons la question de la sécurité de l'accès quant aux poids lourds" avance Thérèse Thiéry. Le maire n'accepte pas le troisième sablier : "Mon souci est de faire que cette zone économique du Rohu se développe mais qu'elle cohabite avec les habitants. Nous savons que nous avons besoin de sable pour le bâtiment. Mais nous avons un cadre de vie à préserver."

En juin 2006, la SRD sollicite un nouveau permis de construire pour aménager une aire de stockage de sable, avec bâtiments industriels et bureaux, et deux bassins d'arrivée de sable de 1270 et 1120 m2. La commune de Lanester accorde le permis le 11 mai 2007. C'est la quatrième demande de permis. "Ce permis peut être entaché d'illégalité" déclarait aussitôt Jean-Marc Golberg, président de Lafarge Granulats Ouest. Le document a été signé par un adjoint au maire, mais sans mention de délégation de pouvoir dans le permis de construire. Aussitôt, en juillet 2007, le Peuple des dunes attaque cette autorisation.

En décembre 2007, Lafarge granulats ouest (LGO), cette fois, sollicite un permis modificatif à celui accordé à SDR, qui est devenue LGO. En mai 2008, le tribunal administratif note que le permis du 11 mai 2007 "faute d'indiquer le nom de son signataire" est bien "entaché d'une irrégularité susceptible d'entraîner son annulation", et impose à la commune de Lanester de se prononcer, "après une nouvelle instruction", sur la demande de permis modificatif présentée par Lafarge granulats ouest. Fin juin, le maire de Lanester délivre son autorisation. Et dans la foulée, le Peuple des dunes lance un nouveau recours.

Ouest-France
Lanester du 10 octobre 2008


Mots-clés : , ,

Commentaires

1 - Le Rohu. LUE déposera une pétition mardi prochain

Un article de Ouest-France nous apprend que l'association Lanester Urbanisme et Environnement (LUE) va déposer les 1600 signatures, de sa pétition, à la mairie de Lanester.

Lanester    
Le Rohu. LUE déposera une pétition mardi prochain
L’association Lanester Urbanisme et Environnement s’intéresse au devenir du port du Rohu et à l’implantation des ciments Lafarge. « Nous déposerons, mardi prochain, à l’accueil de l’hôtel de ville, 1.600 signatures relatives au Rohu », précise Jacques Henry, de l’association. L’association n’a pu obtenir de rendez-vous pour les remettre en mains propres au maire, Thérèse Thiéry. Adhérente du collectif du « Peuple des dunes », LUE souhaite que, dans le cadre de la révision actuelle du Plan local de l’urbanisme, soit supprimée la possibilité de créer un ponton dans le chenal du Blavet, dont « la seule raison d’être serait de faciliter le débarquement du sable, et (que soit) abandonnée la perspective actuellement préconisée de regroupement des sabliers dont l’objet principal serait de permettre l’accroissement du tonnage traité »

Ouest-France

 


Peupledesdunes | Le Samedi 11/10/2008 à 11:48 | [^] | Répondre

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres