Mars 07 27

Version imprimable Ouest-France Le Peuple des dunes défend son sable

Extrait article du 26/07/2007


Revue de presse
L e grand rassemblement Erdeven 2007 est un grand succès, toute la presse en parle.
 

Ouest-France

Le «Peuple des dunes» défend son sable


La foule revient vers les orateurs après avoir écrit, en lettres humaines, «Le peuple des dunes» sur le sable. Photo Philippe Renault

Fondé pour s'opposer au projet d'extraction de 600 000 tonnes de sable par an entre Groix et Quiberon, le collectif a mobilisé hier 12 000 personnes.


Pari réussi pour le collectif du Peuple des dunes. Hier après-midi, 12 000 manifestants ont dit à Erdeven (Morbihan) leur refus du projet d'extraction de sable à trois milles des côtes, entre l'Île de Groix et la pointe de Quiberon. Depuis mai 2005, moment où les industriels ont obtenu un permis de recherche de granulats marins, les experts ont étudié la géologie des fonds sur le périmètre du site. Et, dans le même temps, les habitants du littoral se sont organisés pour faire capoter l'extraction.

La multinationale Lafarge et GSM, filiale du groupe italien Italcementi, cherchent de nouvelles concessions. La ressource terrestre en sable diminue. En 2005, Lafarge a fermé une carrière dans le centre du Morbihan (250 000 tonnes de sable par an). Une autre carrière voisine, 250 000 tonnes aussi, arrive en fin d'exploitation en 2009. L'éventuelle zone d'extraction de 4 km2, par moins 30 m de fond, fournirait 600 000 tonnes de sable par an.

«Soit une profondeur équivalente à 10 centimètres par an, pendant 30 ans», dit Lafarge. «Ou un creux de trois mètres», ajoutent les opposants qui pensent que le trait de côte va bouger. La semaine dernière, une rencontre a eu lieu entre les pêcheurs de Lorient et les représentants de Lafarge. «Nos deux métiers sont incompatibles», a lâché sans appel le Comité local des pêches.

Debout sur une scène face aux manifestants sur la plage, André Berthou, ancien patron pêcheur, «trente-huit ans sur l'eau», a défendu la baie d'Étel. «Ce périmètre prévu pour l'extraction, est un secteur de pêche important pour les professionnels. Une centaine de bateaux artisans le fréquentent régulièrement. Une autorisation d'exploitation obligerait les pêcheurs à se délocaliser vers d'autres pêcheries. Cette baie d'Étel, petite tâche sur une carte, a su nourrir des milliers de famille. On y pêchera toujours à condition qu'on ne touche pas au fond.»

Impact ou pas impact ?


Hier, sur le sable d'Erdeven, lieu mythique pour les « anciens combattants» qui ont manifesté, ici, en 1975, contre le projet d'une centrale nucléaire, les opposants ont marqué des points. «On ne peut aller contre la volonté du peuple», lançait l'un des orateurs à la foule. «Ici, ce soir, se brise le projet d'extraction de sable. Sachez qu'il n'y a place pour aucune solution négociée avec les cimentiers.»

Les discours ont dénoncé les risques d'affaissement de la dune, aussi bien que la désertification des fonds par les poissons et crustacés dès les premiers passages de sabliers. «Nos côtes constituent le plus vaste ensemble dunaire de Bretagne, depuis la presqu'île de Gâvres jusqu'à la pointe de Quiberon. À la demande de l'Union européenne, il a été en partie classé», a souligné Jimmy Pahun, porte-parole du «Peuple des dunes».

Parmi les personnalités présentes, Dominique Voynet, candidate des Verts à la présidentielle, qui possède une maison sur l'île de Groix, n'est pas passée inaperçue : «J'ai trois bonnes raisons d'être là : je suis candidate, militante et voisine.»

De son côté, le groupe Lafarge, qui dit comprendre l'émotion soulevée, persiste : «A ce jour, les études menées ont toutes démontré l'absence d'impact sur l'environnement. D'autres études sont en cours. Lafarge est naturellement prêt à les confronter avec les experts scientifiques.»

Christian GOUEROU
Ouest-France
Actualité Informations Générales édition du lundi 26 mars 2007


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres