Sep. 07 13

Version imprimable Ouest-France : Le Peuple des dunes menace Lafarge de boycott

Extrait article du 10/09/2007

Revue de presse


Ouest-France


Peuple des Dunes Fest-Noz, photo Ouest-France

Dans le Morbihan, à Port-Louis samedi soir, le fest-noz a été l'occasion pour le collectif de réaffirmer son opposition à l'extraction de sable en mer, devant plus de mille militants.

Le Peuple des dunes menace Lafarge de boycott


Dans le Morbihan, 140 associations opposées à l'exploitation de sable de mer par le cimentier Lafarge envisagent de durcir leurs actions.

La première manifestation avait rassemblé 12 000 personnes sur la plage d'Erdeven en mars dernier.
Près de Lorient, le fest-noz organisé samedi en a réuni dix fois moins. Pas de quoi inquiéter le collectif du Peuples des dunes qui sait que la mobilisation sera là, le moment venu. Le dossier du sable est extrêmement sensible depuis que le grand public a appris en janvier que le groupe Lafarge cherchait à obtenir l'autorisation d'exploiter des fonds marins au large des côtes morbihanaises. Dans une zone de 4 km2 située entre les presqu'îles de Gâvres et de Quiberon, le cimentier envisage à l'horizon 2012, et pour une période de trente ans, d'extraire quelque 18 millions de tonnes de sable.

Samedi (08/09), les représentants des associations écologistes ont répété leur opposition ferme et définitive à tout creusement sous la mer, si près des côtes (3 milles). Jean Gresy, de l'association de sauvegarde et de protection de la presqu'île de Gâvres, envisage des actions «plus revendicatives», afin d'être entendu des pouvoirs publics dont «la surdité est totale». Opérations escargots sur les routes, blocage de trains et de ports, manifestations dans les grandes villes de l'Ouest sont autant de menaces brandies par les opposants. À ses côtés, André Berthou suggère un appel au boycott de tous les produits Lafarge, tout en prévenant ses troupes : «Il n'est pas question pour autant de s'en prendre aux personnels, au matériel ou aux locaux du cimentier. Le recours à la violence est parfaitement condamnable.»

De son côté, Alain Bonnec demande aux élus morbihannais de se mobiliser pour obtenir «une mesure de protection supplémentaire du massif dunaire». Le porte-parole du Peuple des dunes n'est pas le seul à redouter un glissement progressif du sable des plages et des dunes vers le site d'extraction. Des scientifiques attachés à la cause l'envisagent et craignent également des conséquences néfastes sur la biodiversité halieutique. Yves Lebahy, géographe, appelle de ses voeux la création d'un « comité scientifique indépendant de tout intérêt», afin de crédibiliser les études en cours.

Jérôme GAZEAU
Ouest-France du 10/09/2007
Edition : Auray - Rubriques : Port-Louis


Commentaire Publié sur l'ancien blog du Peuple des Dunes

1 - et pourquoi pas un appel à un boycott général en France?
Alain
http://www.errances.info

Écrit par: alain at 2007/09/14 - 09:40:19


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres