Mars 07 25

Version imprimable Ouest-France Le Peuple des Dunes respectueux de sa plage

Extrait article du 25/03/2007


Revue de presse


Copie d'écran Dimanche Ouest-France - 25 mars 2007
 

Ouest-France

Le Peuple des Dunes respectueux de sa plage
De 5 000 à 10 000 manifestants sont attendus à Erdeven contre un projet d'extraction de sable au large. Dans le plus strict respect de la nature.

Protester oui, abîmer non. Pour les organisateurs il ne faut pas que le grand rassemblement du Peuple des dunes ce dimanche à 15 heures sur la plage de Kerhillio à Erdeven soit une nuisance. La manifestation contre le projet d'extraction de sable au large de la côte morbihannaise doit être écolo-compatible. "Merci à l'adjoint d'Erdeven, Alain Bonniec, qui nous a conseillé ce site, en nous disant bien que c'est à cet endroit là que l'on abîmerait le moins les dunes, commente Jimmy Pahun, porte-parole du Peuple des dunes. Car nous ne voulons pas faire comme en 1975, contre le nucléaire, où il y avait eu, sans que l'on en ait conscience, un piétinement du milieu naturel. La consigne, pour tout le monde, est d'arriver le plus tôt possible, de respecter les parkings et de regarder cette dune avec l'esprit de notre mobilisation, passer par les sentiers tracés, ne rien laisser derrière soi."

Sauf la marque, gravée sur le sable, vers 16h, du "Peuple des Dunes", que la marée saura effacer. Samedi, 300 pieux ostréicoles ont été enfoncés dans le sable afin de délimiter le marquage qui sera visible du ciel. Des tracts seront remis à chaque participant avec ces recommandations. Plusieurs toilettes seront installées à l'entrée de la plage afin d'éviter toute pollution. Les stationnement anarchiques ne seront pas tolérés. "Contrairement à Lafarge, nous n'allons pas détruire la dune", lance André Berthou, président de l'ASPLP de Gâvres.

Des vêtements de couleurs vives

Combien de manifestants ? "Honnêtement, confie Jimmy Pahun, on ne sait pas. Nous sommes partis avec un objectif de 5 000 personnes, on parle maintenant de 10 000. On verra
. Nous souhaitons que les gens portent des vêtements de couleurs vives, que ce soit une mobilisation familiale et conviviale. Notre souci est que nous laissions à nos enfants ce patrimoine naturel que nos parents nous ont laissés. Donc, pour tous, pas de récupération politique." Jimmy Pahun veut bien que tous les élus viennent avec une écharpe tricolore, mais sans autre étiquette que la défense du pays. "Le Peuple des Dunes n'a aucune couleur politique et c'est dans cet esprit de transmission d'un patrimoine préservé pour les futures générations que ce mouvement populaire a vu le jour."

Jean Pierre Le Visage, membre du collectif et président de l'observatoire du plancton, rappelle en cette veille de mobilisation sur l'aspect biologique des conséquences de l'extraction de sable. "Les extractions de sédiments perturbent la vie des micro-organismes dans les fonds marins et ne seront pas sans effet sur l'économie de la pêche. En remuant les fonds on part à l'aventure également avec le risque de voir les micro-organismes en dormance proliférer et menacer l'économie ostréicole".

Gildas JAFFRÉ
(avec Régine Le Normand)
Dimanche Ouest-France - 25 mars 2007 - Morbihan (actualité 13)

Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres