Oct. 08 30

Version imprimable Peuple des Dunes, pétition en ligne 4400 signatures

Plus 7000 sur papier = 11400 signatures


Le Peuple des dunes sur la plage d'Erdeven. Photo BC 2007

Contre l’extraction de sable entre Gâvres et Quiberon
Les principes de la Charte de l’environnement, désormais élevés au rang de principes constitutionnels font un devoir, à tous les citoyens, de défendre la nature, en vue d’un développement durable.
Face au projet d’extraction de sable et granulats marins entre Gâvres, Groix et Quiberon, les signataires du présent engagement considèrent qu’ils se trouvent en état de nécessité. pour s’allier et promouvoir ensemble, sans esprit partisan, ni polémique, une défense collective dans le respect de leurs valeurs.
Collectif
Le Peuple des Dunes


Pétition en ligne de 4301 à 4400

Commentaires laissés par les pétitionnaires au moment de la signature
Attention, ces avis ne sont pas obligatoirement ceux du collectif.

Christian : Passons toutes nos vacances estivales à Erdeven et ne voulons pas voir ce dernier et splendide et encore sauvage paysage se dégrader ; Jean-Claude : Du sable, il y en de trop au Sahara. ; François : Il faut vraiment empêcher cette extraction de sable au plus vite! Le littoral Breton est notre territoire, nous ne nous laisserons pas faire, nous irons jusqu'au bout de notre lutte pour la défense du littoral Breton! ; Yves : Il faut arréter de piller les ressources naturelles pour le profit de certains ; Maurice : Pendant que l'on ferme le GERBAM de Gavres (tirs militaires) pour également des raisons écologique de la "petite mer", notre cher ministre laisse faire le pillage des ressources naturelles. Pauvre France et pauvre presse complice. ; Christophe : la planete ne nous est pas laissée par nos ancetres,mais prétée par nos enfants....; Stéphanie : ne toucher pas notre si belle plage ; Jean Charles : faut arrêter ça, de quel droit ? ; Gérard : Membre actif de Rade Environnement qui soutient le peuple des dunes. GC ; Franck : Aucune dégradation de notre litoral n'est acceptable surtout pour faire du profit. ; Gaston : si on extrait du sable au large, par aspiration ce sont nos plages et dunes qui glissent vers les abimes . Merci Mr.Lafarge !!! ; Caroline : Stop ! De l'EST de la France, je suis avec vous. ; Christian : il existe des alternatives au tout béton. ; Christophe : Les premiers concernés par cette autorisation du Préfet du Morbihan d'extraire du sable au large d'Erdeven sont quand même les habitants du Morbihan, qu'il est censé défendre. Le site de Plogoff pour créer une centrale nucléaire a été abandonné parce que les habitants étaient contre son installation à cet endroit. Faudra-t-il en arriver aux mêmes extrémités pour empècher cette extraction dont personne ne veut dans le Morbihan ? ; Christophe : bonne chance a vous tous ! ; Christian : Les Lafarges qui prenne le large loin et très très très loin..! ; Cathollande : une amoureuse de la Bretagne ! ; Yann : j'espère que cette pétition permettera d'annulée le projet d'extraction de sable ; Charlotte : Impossible de détruire nos magnifiques plages, surtout pas celles du Morbihan. Pourquoi même y penser? Ils ne savent contre qui ils se dressent. Des bretons. ; Saverjav : Il faut absolument empécher cela.Pourquoi les verts et soi disant écolo ne disent rien et ne s'impliquent pas davantage, n'est ce pas Mr Hulot ? ; Jean-Pierre : en espèrant que mon grain de sable contribue au blocage de la mécanique d'extraction , et pour que la plage de Penthièvre continue à vivre au fil des saisons ; Patrick : pourquoi detruire ce que la nature nous a donné??? l'argent!!! ; Claude : préservons notre bretagne. Que se passera t'il lorsque ces tonnes de sable seront parties. Rien ne garanti les mouvements de terrain immergés.Comment sera ce site, il sera délaissé lorsqu'il ne sera plus utile. ; Christophe : sous les flots le sable dort ,pour LAFARGE c'est de l'or. ; Marie josé : En espérant que LAFARGE n'aura pas le dernier mot ; Arkiaan : solidarité avec tous les peuples ; Sabrina : complétement contre du fait des évidentes perturbations de l'écosystéme marin ; Philippe : catastrophe car risque de disparition des plages et profonde mofification des fonds marins ; Loeiz : la bretagne n'est pas à vendre, surtout par ceux qui nous "gouvernent" et les accapareurs d'ici ou d'ailleurs. ; Yves : No comment ; Nadine : evit al laboused ; Christophe : l'ocean! nous lui devons la vie,alors a nous de veiller sur lui. ; Patrig si la Bretagne était souveraine, nous ne subirions pas la menace des rapaces français, avec la complicité du pouvoir français. ; Céline : a mort le capitalisme ;


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres