Fév. 06 07

Version imprimable Rade de Lorient – extraction de sable et protection du littoral

COURRIER à Mme Nelly OLIN : MINISTRE de l’ENVIRONNEMENT


Ce courrier envoyé par deux des associations à l'origine du Peuple des Dunes est publié le 16/08/2008, mais à sa date d'envoi le 7 février 2006 dans la rubrique "Plus afin de faciliter la compréhension du dossier "Per Sud Lorient"

Le Peuple des Dunes


MINE DE SABLES MARINS


COURRIER à Mme Nelly OLIN : MINISTRE de l’ENVIRONNEMENT
Lorient, le 7 février 2006


Mme Nelly OLIN
Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable
20 avenue de Ségur
75302  PARIS 07 SP

Objet : Rade de Lorient – extraction de sable et protection du littoral.

Madame la Ministre,

Notre association « Rade Environnement » s’est mobilisée depuis le moi de mai 2005 pour mettre en évidence les nuisances du projet de cimenterie déposé par la Société CIMARMOR sur le site de LORIENT. Les riverains et usagers de la rade ont été un peu plus de six mille (6 000) à signer notre pétition contre cette installation, montrant ainsi leur attachement à ne pas laisser dégrader de manière irrémédiable leur environnement à la fois urbain et maritime.

Nous avons constaté lors de l’enquête publique prescrite par Madame la Préfète du Morbihan que le projet CIMARMOR de production de ciment venait se surajouter à la réalisation par la Société CEMEROC d’une unité de conditionnement de ciment livré en vrac par la voie maritime.

Cette surabondance soudaine de projets cimentiers hors de proportions avec la capacité d’absorption du marché régional paraît déjà surprenante par elle-même. Elle rend inévitable le rapprochement de ceux-ci avec le projet d’extraction de sable à partir de la zone comprise entre le Fort de Penthièvre et la pointe de Gâvres. Les sondages préalables à l’extraction ont été autorisés par arrêté du ministre de l’équipement et de l’industrie du 3 mai 2005. Cette autorisation a été aussitôt déférée près du Tribunal Administratif compétent par l’association de sauvegarde et de protection du littoral de Gâvres.

Des évènements récents montrent qu’il existe des dynamiques conduisant à l’instabilité des sables marins :
•    La plage des Grands Sables de l’Île de Groix, plage convexe unique en Europe, à l’extrêmité est de l’île s’est déplacée au nord de plusieurs centaines de mètres ;
•    Les sables marins du Pouldu (Guidel Plage) à l’embouchure de la Laïta ont été déplacés sur l’autre rive de l’embouchure faisant partie du département voisin du Finistère ;

D’autres évènements montrent la fragilité du cordon dunaire du littoral :
•    Sur Ploemeur, les aménagements (sentier piétonnier, végétation) réalisés par la Communauté d’agglomération Cap l’Orient dans sa partie proche de la base nautique de Kerguelen ont été détruits par la mer ;
•    Sur Gâvres, en 2001, une inondation par la mer qui a franchi le cordon dunaire au cours d’une forte tempête a endommagé environ 80 maisons
•    Sur Plouhinec en décembre dernier, 300 mètres des installations de protection du massif dunaire et de sa végétation ont été détruits et, à Gâvres, un petit immeuble du GERBAM (Ministère de la Défense) a été sapé et déposé sur la plage.

De plus, aucun garantie n’a pu être donnée par les différents organismes scientifiques habilités à produire un avis, sur les effets à moyen et long terme sur les plages et le cordon dunaire de l’extraction de sable marin pour une durée de cinquante années et pour la quantité annoncée. Or en matière de développement durable, le sable marin fait partie des biens primaires dits « non renouvelables » dont la destruction est irréversible.

L’ensemble de la zone littorale et maritime constituant la rade de Lorient constitue un ensemble exceptionnel jusqu’à présent préservé malgré une rive comportant un site portuaire et industriel. Le classement par vos soins conjointement avec le ministre de la défense au titre de NATURA 2000 Rade de Lorient de l’espace délimité sur les communes du littoral : Gâvres, Locmiquélic, Plouhinec,et Riantec confirme la qualité de ce site. De plus, depuis octobre 2005, le Conservatoire du littoral a entrepris une opération de restauration et de revégétalisation de la côte sauvage de Quiberon et suivront dès 2006 des chantiers de réhabilitation du littoral de Plouhinec et Gâvres afin d’obtenir le label « Grand Site » délivré par votre ministère.

La vigilance de notre association en matière d’effets dommageables sur ce littoral déjà menacé nous a paru particulièrement nécessaire dans le contexte actuel. Aussi, nous vous serions obligés de bien vouloir nous communiquer les résultats d’études ainsi que toute mesure que vous pourriez engager pour assurer la pérennité de cet espace côtier remarquable.

En effet, les actions menées depuis plusieurs années par les services de votre ministère sur le projet « Grand Site » doivent être poursuivies. Elles doivent également rester en cohérence avec la préservation des zones NATURA 2000 intérieures à la rade et l’entourant, avec la survie de la réserve naturelle de l’île de Groix, ainsi qu’avec la Charte de l’environnement du Pays de Lorient que vous avez co-financé. Votre intervention directe près de Monsieur le Ministre de l’Equipement et de l’Industrie est le préalable que nous attendons de votre part pour appeler son attention sur la responsabilité de l’Etat Français devant les autres Etats membres de l’Union Européenne en matière de politique environnementale.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux.

Pour le Conseil d’administration

Le président de « Rade Environnement »

Didier Loncle


ASS. Rade Environnement
46, rue Brizeux
56000 LORIENT
Président :  Monsieur Didier Loncle
http://rade.environnement.free.fr


ASS. de Sauvegarde et de protection du littoral de la Presqu'ile de Gâvres

Contact : 2 rue du Parc des Sports
56680 GAVRES
Tél. : 02 97 82 17 32  Président :  Monsieur André BERTHOU - Vice-Président : Monsieur Jean GREZY


Mots-clés :

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres