Sep. 07 18

Version imprimable Rade Environnement dit non au projet d'extraction de sable par Lafarge

Extrait article Ouest-France du 18/09/2007

Revue de presse

L'association Rade environnement "revendique un port propre". Les problèmes sont nombreux, du projet d'usine de clinker Cimanor, au sable du Rohu, en passant par les cuves de carburant et le clapage des boues de dragage au large de Groix.

Ouest-France

Rade Environnement revendique un port propre
(...)

Le sable et Lafarge.

Très tôt, Rade Environnement a rejoint le collectif du Peuple des dunes, qui lutte contre le projet d'extraction de sable du cimentier Lafarge. «Oui, il faut développer la rade de Lorient. Mais que cela n'empêche pas un autre développement. Nous ne voulons pas finir comme Fos-sur-Mer.» Il cite le nombre d'emplois créés, «sept emplois pour le sable au Rohu ! Ils veulent du sable gratuitement alors que c'est un bien public. On dit non. Alors, extraire du sable, oui, mais pas à 20 m de profondeur et à 3 km du trait de côte. Il faut aller chercher le sable bien plus loin et plus profond.» Le président de Rade Environnement pose la question de l'urbanisation à outrance de la côte. Pour lui, il est urgent de former les professionnels du bâtiment à des filières qui utilisent des matériaux alternatifs.

Norbert Métairie et Rade Environnement.

L'association a rencontré le maire de Lorient et président de l'agglomération lundi 17 septembre. «Nous avons des approches communes des problèmes de la rade. Mais le maire est soumis à des pressions que nous, association, nous ne rencontrons pas. Il est obligé de rester prudent et c'est normal. Pour ce qui est du permis de recherche sablière, les élus vont demander une expertise indépendante

Christian GOUEROU.
Ouest-France, édition Lorient du 18/09/2007


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres