Août 08 27

Version imprimable Télégramme Peuple des Dunes. Rohu : un nouveau recours

Article du 26/08/2008


Revue de presse


Le Télégramme Lanester


Peuple des Dunes. Rohu : un nouveau recours

Opposé au projet d’extraction de sable au large d’Erdeven par le groupe Lafarge et « à tout ce qui s’y rattache », le Peuple des dunes vient de déposer un nouveau recours devant le tribunal administratif. Le collectif de 140 associations demande, cette fois, l’annulation d’un arrêté pris en juin, par le maire, autorisant un permis de construire modificatif, pour une aire de stockage avec bâtiments, au port du Rohu, sur les bords du Blavet. Ce permis de construire a été demandé cette fois par Lafarge granulats. Initialement, c’était la Société rennaise de dragage (SDR).

Contre le « monopole de Lafarge »
Pour le Peuple des dunes, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une demande « modificative » d’un premier permis de construire accordé par le maire de Lanester, en mai 2007 et reconnu, ensuite, par le tribunal administratif lui-même, comme « entaché d’irrégularité et donc susceptible d’être annulé » en l’état. Le collectif d’associations dénonce la situation de monopole du groupe Lafarge.
«C’est bien Lafarge qui, désormais, tire l’entier bénéfice, non seulement du permis exclusif de recherche (Per sud Lorient), mais aussi du permis de construire de 2007 - alors qu’il affirmait dans la presse, à cette époque, « qu’il n’était pas présent au Rohu» - et de son modificatif. Et ce, en situation de monopole et au mépris de la libre concurrence». Le Peuple des dunes « redoute ainsi l’arrivée, à terme, de 1.200.000 tonnes de sable par an au Rohu, soit le double du tonnage actuel, avec les nuisances que cela comporte».

« Une atteinte à l’environnement »
Dans son recours, le Peuple des dunes s’interroge sur «les conséquences d’un tel projet sur l’environnement à proximité de sites Natura 2000 et sites classés». Et sur «la négation de l’orientation du site Rohu, vers le développement harmonieux du paysage et les activités de constructions navales ou de plaisance envisagées par le Projet d’aménagement et de développement durable (Padd) de Lanester». Mais aussi sur la survie des zones de frayères et de reproduction d’espèces rares - protégées par l’Union européenne - du Blavet. Le Peuple des dunes rappelle l’arrêté du préfet consacrant, en 2007, avec la création du Sage Blavet (shéma d’aménagement et de gestion de l’eau), la reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques en réduisant les pollutions. «72 % du territoire de Lanester est concerné par le Sage Blavet. Or, les bassins d’arrivée d’eau seront alimentés par des canalisations venant du quai et l’évacuation des eaux salées, décantées se fera par drainage en épis et reconduction au Blavet par canalisation enterrée. Blavet qui alimente quotidiennement en eau la Petite Mer de Gâvres. Le dossier est muet sur la demande obligatoire de rejet en mer», s’inquiète le Peuple des dunes.

Vestiges gallo-romains
Dernier «coup de truelle en conclusion», signale le Peuple des dunes : «Le site contient des vestiges archéologiques : un bâtiment hydraulique de la période gallo-romaine et il existait, au XVIII e siècle, une faïencerie avec un four, dont les vestiges sont présents dans le sol».

Le Télégramme
Lanester
le 26 aout 2008


Mots-clés : , ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres