Jui. 07 26

Version imprimable Télégramme. Zone du Rohu : une pétition pour une révision du Plu

Extrait article du 26/07/2007

Revue de presse
Lafarge, les sabliers, ne sont pas bienvenus au Rohu à Lanester !
 

Le Télégramme

Zone du Rohu : une pétition pour une révision du Plu

Comme une dizaine d’autres associations dans le pays de Lorient, Lanester Urbanisme et Environnement (LUE) a déposé un recours devant le tribunal administratif pour bloquer le permis de construire signé par un adjoint au maire, pour l’implantation d’un troisième sablier (Lafarge) au Rohu.
Parallèlement à cette action en justice, Lue a lancé, mercredi, une pétition dans la commune de Lanester pour demander aux élus municipaux la révision du Plan local d’urbanisme, le Plu.


Rohu Lanester - mars 2007 - photo Bruno Corpet

Modifier les droits d’utilisation des sols
Le Plu est déjà en cours de révision dans la commune, mais ne concerne pas la zone du Rohu. Les membres de l’association LUE, Pierre Dagusé, Gérard Le Moustarder et Jacques Henry entre autres, souhaitent que cette révision permette «une modification des droits d’utilisation des sols de la zone du Rohu, incluant l’abandon des autorisations d’établir un ponton et de regrouper les sabliers». Installées au Rohu dans les années 70 par la Chambre de commerce, propriétaire et gestionnaire de la zone d’activités, deux entreprises sablières y reçoivent par mer du sable provenant de l’estuaire de la Loire, qu’elles tamisent sur place puis livrent par camion aux utilisateurs à raison actuellement de 600.000 tonnes-an (400.000 il y a quatre ans). «Très peu porteuses d’emplois locaux, ces entreprises créent des nuisances importantes sonores, notamment pour les quartiers d’habitation proches du Rohu (Le Cosquer, Locunel), occasionnent d’autre part un gros trafic de poids lourds en traversée de l’Est de la ville (quartiers de Lann-Gazec et Kervido)», explique Gérard Le Moustarder.


André L, sablier vu arrivant devant Gâvres fin juillet 2007... impressionnant

Empêcher la dégradation de l’environnement
Le n°1 mondial des cimentiers, Lafarge, se propose de doubler le tonnage de sable débarqué et traité au Rohu. Une partie de ce sable, dont le tonnage dépasserait de loin les besoins du Morbihan, serait réexpédiée par mer après traitement vers le sud-est de l’Angleterre (Londres et sa banlieue), selon le professeur Lebahy (Le Télégramme du 12 juillet dernier). Cette installation va entraîner «pour notre ville une aggravation lourde des nuisances actuelles et une extension des problèmes de bruit à de nouveaux quartiers (La Grande Lande, Le Fons, Toulbahado). Pour la zone du Rohu, cela va aussi entraîner des obstacles supplémentaires à l’installation souhaitée de nouvelles entreprises liées à la Navale : "les peintures de marine n’aiment pas les vents de sable", explique Jacques Henry. Pour empêcher cette dégradation de l’environnement, les adhérents de Lue veulent donc cette révision du Plu.

Le Télégramme
rubrique Lanester du 26/07/2007


Mots-clés : ,

 

Recherche dans tout le site 

Services visiteurs 



voir les Stats

Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com
www.webbreton.com


autres